Comment les entreprises US choisissent l’ Europe

La langue et la proximité culturelle sont les premiers critères de sélection.

US Firms expansion in Europe

Les entreprises américaines en Europe dans le secteur du logiciel

  • 75% des entreprises de premier plan ont choisi Londres, Dublin ou Amsterdam comme lieu d’atterrissage. Le choix est motivé par le sentiment d’une communication plus facile.
  • 63% des sociétés américaines de logiciels B2B ont ouvert leur premier bureau au Royaume-Uni. Parmi ces 63%, 60% choisissent Londres. Cambridge, Belfast et Manchester arrivent comme deuxième choix.
  • 10% ont choisi l’Irlande, principalement Dublin. 6% s’installent à Amsterdam. Paris et Berlin sont sélectionnés par seulement 3% comme la première ouverture de filiale en Europe.

La popularité d’Amsterdam et de Dublin est liée aux avantages fiscaux offerts par les 2 villes.

Bien que Paris, Berlin ou Madrid puissent offrir d’excellentes infrastructures et des environnements propice à la Tech , ils sont souvent choisis comme base d’atterrissage uniquement pour le 2ème ou 3ème filiale . Une fois que les entreprises réussissent à établir leur premier bureau en GB , elles y voient une opportunité de se rapprocher de leurs plus gros clients.

En moyenne, les leaders de la Tech US ont ouvert leur premier bureau dans les 6 à 8 ans suivant leur création.

Quels sont les principaux moteurs de l’ouverture d’un bureau en Europe?

  • Dans 60% des cas, l’ouverture est liée à l’objectif de croissance des ventes et du Chiffre d’ Affaire . En moyenne, le marché européen représente 30% de leur chiffre d’affaires mondial. Les entreprises américaines envisagent le marché européen de 740 millions de personnes et un PIB plus élevé qu’aux États-Unis. Le marché européen est le plus grand marché du logiciel à l’étranger et un levier de croissance considérable.
  • Dans 40% des cas, la mise en place d’opérations européennes est motivée par la constitution d’équipes de R&D ou de développement produit. Le coût des équipes d’ingénieurs et le haut niveau d’expertise rendent les destinations européennes de plus en plus attractives. Cette tendance a été accélérée par le coût croissant des ingénieurs de la Silicon Valley.

 

Quel Pourcentage de  main-d’œuvre dans chaque pays européen 

US offices location in Europe

Là, nous avons une image tout à fait différente. Nous constatons que les filiales ouvertes en 2eme et 3eme étapes se développent plus rapidement que le 1er bureau.

Bien que Londres soit le premier lieu ouvert par 60% des entreprises américaines, ces entités britaniques ne comptent  que 33% des  effectifs totaux. Cela reste quoi qu’il en soit le taux le plus élevé en Europe.

L’Irlande abrite les équipes de ventes internes et compte 19% de la main-d’œuvre totale, tandis que 10% des entreprises américaines choisissent ce pays comme premier lieu d’ouverture.

Les destinations France et Allemagne, avec un nombre plutôt restreint de 1ères ouvertures de filiales (3%) , représentent respectivement 8% de l’effectif total US .

Paris et l’Ile de France  concentrent le gros des effectifs du pays. En Allemagne, les effectifs sont également répartis entre Berlin, Hambourg, Francfort et Munich.

Aux Pays-Bas, les effectifs sont répartis entre Amsterdam et Rotterdam.

Quel profil  pour les premiers managers  des entreprises américaines en Europe

Pour commencer, 33% des premières embauches concernent des Directeurs Généraux. 32% concernent des Directeurs Commerciaux,  KAM ou ingénieurs commerciaux seniors.

Parmi les DG, 30% avaient une expérience préalable en tant que Directeur Général tandis que 70% sont nouveaux dans la responsabilité.

 

Impact de la Pandémie et du Brexit?

On peut se demander comment le Covid et  Brexit impactent le choix des entreprises américaines lors de l’ouverture de leur premier bureau en Europe. Eh bien, les ouvertures en Europe ont chuté d’environ 60% en 2020, ceci en partie expliqué par la crise du Covid.

Étonnamment, cela ne semble pas affecter le Royaume-Uni et Londres à plus grande échelle que les autres pays.

Quoi qu’il en soit, il est évident que les dirigeants d’entreprises américaines n’ont pas une image claire de la signification et des conséquences du Brexit . Une exception peut concerner la Fintech, car ici les impacts du Brexit sur la City sont  médiatisés. Cela reste néanmoins anecdotique, la place financière anglaise étant  très dominante en Europe, et sur les échanges avec les US.

Plus généralement, si le rythme des nouvelles ouvertures à chuté, les entreprises américaines installées continuent de recruter à un rythme très élevé.

À propos de l’étude

Le résultat de l étude porte sur 175 premières entreprises américaines à forte notoriété dans l’industrie du logiciel B2B.  Notamment Zoom, Slack, Dropbox, Zendesk, Elasticsearch, Apptus, Dashlane, Hubspot, Docusign, Twilio, Appnexus, Cloudfare, Dropbox … pour n’en nommer que quelques-uns. Ne sont considérées que les filiales et succursales d’ au moins 5 employés. L’enquête a été menée auprès d’entreprises établies en Europe au cours des 15 dernières années.

Top 175 US software Firms

Sur la  politique commerciale américaine , vous pouvez consulter le site de l’ ITA  ( US International Trade Administration)

Lorsque l’on s’internationalise, un mauvais choix stratégique et une exécution défaillante peuvent être fatals. Lisez ces quelques conseils .

Nos experts pays sont disponibles pour vous porter assistance, n »hésitez pas à nous contacter 

Emmanuel Facovi  Co-founder